Ouvrir le menu
Blog

Tendance

WhatsApp en passe de s'ouvrir aux entreprises ?

  • Horloge11 Avril 2017
  • Oeil221

WhatsApp, service de messagerie Facebook qu’affectionnent plus d’un milliard de personnes dans le monde, a lancé en bêta exclusive un outil permettant pour la première fois aux marques de converser directement avec ses utilisateurs.

Vignette article WhatsApp

WhatsApp, service de messagerie Facebook qu’affectionnent plus d’un milliard de personnes dans le monde, a lancé en bêta exclusive un outil permettant pour la première fois aux marques de converser directement avec ses utilisateurs.

Un modèle qui se renouvelle

Depuis février 2017, des tests sont menés auprès d’une sélection de compagnies incubées chez Y Combinator – accélérateur par excellence de jeunes startups – pour ouvrir WhatsApp aux marques souhaitant faire de la messagerie un vecteur de business, tout particulièrement dans des régions plus reculées où la connectivité est souvent plus faible.

Dès le début de l’année 2016 la rumeur courait que Facebook amorçait un tournant pour rapprocher les utilisateurs de WhatsApp de leurs marques préférées, avec le projet de développer une application qui permettrait, entre autres, de communiquer directement avec sa banque lors d’une transaction frauduleuse, ou une compagnie aérienne lors d’un retard de vol.

Des utilisateurs qui se renouvellent

Ne permettant aucune publicité et ayant éliminé ses frais d’abonnement, une alternative de revenue potentiel pour WhatsApp était bien sûr de facturer les compagnies souhaitant contacter les 1,2 milliards de clients prospectifs, via la messagerie. Si Messenger a ouvert la marche (Téléchargez notre Livre Blanc "Messenger, canal de la relation client"), WhatsApp s’est montré beaucoup plus précautionneux, en voulant honorer son engagement vis-à-vis de ses utilisateurs d’écarter les nuisances notamment celles liées au Spam.

WhatsApp est ainsi en train de sonder ses utilisateurs sur la fréquence de leurs contacts avec les marques et si, ou non, ils reçoivent des spams. « Nous étudions des façons de communiquer avec les business qui importent à nos utilisateurs, tout en respectant l’expérience sans spams. », a communiqué un porte-parole de WhatsApp.

« Contrairement à sa stratégie sur Messenger, Facebook a jusqu’à présent ‘’protégé’’ WhatsApp depuis son rachat. Ses utilisateurs n’étant pas tout à fait les mêmes que ceux de Messenger, Mark Zuckerberg a retenu le déploiement d’un outil business, pour conserver son fonctionnement originel et l’utilisation minimaliste auxquels sont attachés ses tous premiers utilisateurs. », explique d’Élise Chen, Planneur stratégique de The Social Client, agence de conseil digital et filiale de Acticall Sitel Group.

« Mais les mentalités changent, et les attentes des utilisateurs de WhatsApp ne sont plus les mêmes qu’il y a 8 ans. Ils acceptent beaucoup plus naturellement l’interaction avec les marques dans le Social et le messaging. La montée en puissance du social business, démontrée encore dernièrement par l’association de Transferwise et Messenger pour transférer de l’argent via un bot, force WhatsApp à emboîter le pas aussi. », poursuit Élise Chen.

Des nouveaux marchés à prendre

Le système est attendu impatiemment, tout particulièrement en Amérique latine, en Europe (à l’exception de la France où Messenger domine), en Inde, au Pakistan et en Russie où WhatsApp est plus populaire que Messenger.

Cowlar, startup pakistanaise qui vient d’intégrer Y Combinator, fabrique des colliers connectés pour les vaches laitières afin de suivre leurs activités et d’informer les éleveurs pour les « coacher » en vue d’améliorer la production de lait. La startup, qui teste ses colliers aux Etats-Unis, veut utiliser WhatsApp pour envoyer des alertes automatiques aux fermiers, afin de les prévenir si une vache se comporte normalement, ou non.

WhatsApp serait également en train de développer une nouvelle version de sa messagerie, « WhatsApp for Business », destinée aux entreprises de moins de 10 employés. C’est déjà en cours d’expérimentation en Inde où, depuis 2017, 200 millions de personnes utilisent WhatsApp et où l’on a a annoncé le 4 avril le déploiement d’ici 6 mois d’un système de paiement « peer-to-peer » via UPI (unified payment interface).

« Le Chat and Pay se confirme. Reste à savoir quand WhatsApp va ouvrir des APIs pour construire des bots ou intégrer le paiement. Les marques vont vite vouloir plus que l’outil de communication avec leurs clients. Elles recherchent aussi une infrastructure pour envoyer des messages groupés, des bots pour répondre aux questions, de l’analytics, des ads ciblés… déjà disponibles sur Messenger et WeChat. », conclut Élise Chen.


  • Photo de l'auteur

    The Social Client

    The Social Client, l’agence Conseil Digital du groupe Acticall, votre partenaire pour la gestion de votre relation client digitale. The Social Client a pour vocation de créer plus de valeur client par l’optimisation des interactions online et la mise en place d'une politique relationnelle sur les medias sociaux (Social-CRM). De l’acquisition à la fidélisation, nous vous accompagnons sur toute votre chaîne de valeur et sur toutes vos expressions digitales, du desktop aux objets connectés.

    Nous contacter

  • Tags de l'article

Ces articles peuvent vous intéresser

Afficher plus d'articles

Ouvrir le menu